Quelques informations à propos de la Sophrologie et de la solidarité: 

Les disparités sociales ont existé de tout temps , nous ne pouvons pas les faire disparaître, mais nous pouvons néanmoins rester attentifs à leur réalité. Aujourd’hui plus que jamais, dans un monde d’individualité et de concurrence , dans une société qui ne laisse pas toujours le temps aux regards authentiques sur ceux qui nous entourent , nous avons besoin de rester en contact avec cette part de nous- même qui nous pousse vers « l’autre ». Cette part qui nous fait entrer en humanité avec tout un chacun.

A travers différentes expériences en tant que bénévole au sein de l’Association STANE  http://www.stane.fr , j’ai pu apporter les techniques de la sophrologie auprès d’un public en difficulté dans la ville où j’exerce ma profession  : à CAEN. Un public rencontré lors des missions de l’association en partenariat avec des structures telles que : Le Secours Populaire, Le Secours Catholique, L’Epi Vert (épicerie solidaire), La Voix des Femmes à Hérouville, Habitat et Humanisme . Des expériences riches d’échanges , où chaque bénéficiaire à eu l’occasion de découvrir et pratiquer la sophrologie avec la conscience d’un temps suspendu . Un temps pendant lequel chacun à fait un pas vers « soi ». Un temps que chacun a pu, (grâce à ces structures) s’accorder pour prendre conscience de sa respiration et le calme intérieur qu’elle apportait lorsque l’on y prêtait attention . Mais aussi un temps pour s’évader dans le positif et l’optimiser , un temps également pour redécouvrir ses ressources intérieures et les renforcer . Une prise de conscience de son corps à travers la Relaxation Dynamique , un regard bienveillant sur sa réalité corporelle .

La sophrologie apporte une façon de se concevoir dans l’instant présent , avec ses forces que l’on redécouvre au fur et à mesure. Elle se doit d’être à la portée de tous , tel est l’objectif de l’Association STANE .

La solidarité est un engagement du cœur , une démarche intellectuelle et humaniste à laquelle je crois ; en donnant un peu de mon temps j’essaye de rester fidèle à ce principe .

Aujourd’hui, par choix personnel,  je suis une bénévole indépendante et reste attentive aux besoins des structures accueillant les personnes en difficulté et attentive à leurs demandes . Je serai toujours disponible et à l’écoute des personnes , quelle que soit  leur situation . La solidarité est un état d’esprit intérieur qui se manifeste pour moi de façon naturelle dans la vie de tous les jours et dans le cadre de ma profession . J’ai compris avec le temps que je n’avais besoin ni de structure à représenter , ni de fonction à investir pour donner de mon temps et transmettre .

Pour tous les bénévoles de tout temps , je souhaitais dédier ce texte :


« Et pourtant je crois en l’aristocratie, si le mot est exact et si un démocrate peut l’employer …
Non pas à une aristocratie de pouvoir basée sur le rang et l’influence , mais à celle des prévenants, des discrets et de ceux qui ont du cran .
On trouve ses membres dans toutes les nations, parmi toutes les classes et chez des gens de tout âge .
Et il y a comme une connivence secrète entre eux quand ils se croisent.
Ils représentent la seule vraie tradition humaine, l’unique victoire permanente de notre drôle de race, sur la cruauté et le chaos .
Des milliers d’entre eux périrent dans l’obscurité ; peu sont de grands noms.
Ils sont à l’écoute des autres comme ils le sont d’eux-même, sont attentionnés sans en faire des tonnes et leur vaillance n’est pas une pose mais plutôt comme une aptitude à pouvoir tout endurer .
Et en plus ….. they can take a jocke ! »
E.M. Forester